Prehistoire17

pour les curieux et les passionnés de préhistoire !

Archive pour la catégorie '08 – Plus beaux sites prospectés'

Romegoux : « Bouille de Marais »

Posté : 17 novembre, 2017 @ 7:12 dans 08 - Plus beaux sites prospectés | Commentaires fermés

« Bouille de Marais » est un lieu-dit situé au Nord-Ouest du village de Romegoux, en se dirigeant vers la commune de La Vallée. Plusieurs champs y sont cultivés, dont un entouré d’un bois et surplombant les marais à l’Est et au Nord de sa position.

SITE 15 - Champ cultivé

Implanté sur les niveaux du Turonien moyen, ce champ montre sur toute sa surface de nombreux blocs calcaires de taille variable. Parmi ces blocs, il est possible de récolter des silex, dont certains sont des outils finis.

SITE 15 - Découverte d'un grattoir

Sa situation géographique représentait certainement, pour les hommes de la Préhistoire de passage dans le secteur, un avantage indéniable. Ce qui explique la présence d’outils très différents de par leur dimension, la technique utilisée pour leur confection, et la couleur de la matière première.

SITE 15 - Outils divers

Si les vestiges préhistoriques n’y sont pas découverts en grand nombre, ce site est intéressant car il permet de récolter au même endroit des outils très anciens (galets aménagés), d’autres caractéristiques du Moustérien (pointes, denticulés), et des plus récents datés du Néolithique (grattoirs, perçoirs).

Saint-Porchaire : « La Chaussée »

Posté : 5 novembre, 2017 @ 4:59 dans 08 - Plus beaux sites prospectés | Commentaires fermés

Situé sur la commune de Saint-Porchaire non loin de la station néolithique du Plantis, le site de la Chaussée présente un caractère remarquable, de part sa situation géographique, mais aussi par rapport aux vestiges que l’on peut y trouver.

Site 14 - Champ cultivé

Sur un promontoire dominant à l’Est les marais de la Chaussée, un champ cultivé est implanté sur des niveaux du Turonien supérieur, représentés par de nombreux blocs de calcaires blancs qui affleurent en surface.

Site 14 - Découverte d'un grattoir

Comme pour le site de la Pierre-Saint-Louis, distant d’environ 3 kilomètres à vol d’oiseau, on peut y découvrir des fragments de céramiques caractéristiques, ainsi que des outils en silex représentés essentiellement par des grattoirs de très bonne qualité.

Site 14 - Outils divers

Récemment découvert, le site de la Chaussée est à rajouter sur la liste déjà bien fournie des stations préhistoriques de surface implantées sur le territoire de Saint-Porchaire, commune la plus riche en patrimoine préhistorique de la Saintonge romane.

Saintes : « La Guyarderie »

Posté : 2 novembre, 2017 @ 12:20 dans 08 - Plus beaux sites prospectés | Commentaires fermés

Sur le territoire de la communs de Saintes, les stations datées du Paléolithique sont particulièrement rares, contrairement à celui de Saint-Porchaire, pourtant situé à moins de 15 km, et où de nombreux champs permettent la récolte de vestiges de cette période. Pourtant, au lieu-dit « La Guyarderie », un champ cultivé restitue régulièrement, au fil des ans et après les labours, de beaux outils du Moustérien (Paléolithique moyen).

SITE 13 - Champ cultivé

Le terrain est implanté sur les niveaux datés du Santonien, et de nombreux silex affleurent sur toute sa surface. Néanmoins, il est assez aisé d’y distinguer les outils moustériens parmi toutes ces « pierres volantes ».

SITE 13 - Découverte d'un petit grattoir

Les outils trouvés ici sont généralement de bonne qualité, même si la plupart d’entre eux ont conservé le cortex. Ils sont représentés principalement par des pointes, des racloirs et des grattoirs, ces derniers étant parfois de grande taille.

SITE 13 - Outils divers

Sur la commune de Saintes, la station de la Guyarderie représente, en attendant d’en découvrir d’autres, un lieu unique très intéressant pour la recherche de vestiges datant de plus de 50 000 ans avant notre ère.

Le Mung : « Les Combes »

Posté : 24 octobre, 2017 @ 8:11 dans 08 - Plus beaux sites prospectés | Commentaires fermés

Sur la commune du Mung, à moins de 500 mètres de l’importante station de la La Pierre-Saint-Louis, il est possible de récolter des vestiges néolithiques dans un champ cultivé régulièrement, mais ceux-ci sont nettement moins nombreux.

SITE 12 - Champ cultivé

De plus, il n’est pas très aisé de les trouver parmi les innombrables blocs de calcaire argileux blanchâtres datés de la fin du Cénomanien.

SITE 12 - Découverte d'un petit couteau

Par contre, la qualité de certains outils en silex vaut largement celle des spécimens récoltés sur la Pierre-Saint-Louis. Parmi ceux-ci, on y trouve surtout de petits grattoirs, des couteaux particulièrement tranchants, des perçoirs et des pièces denticulées. Deux armatures de flèches tranchantes, une de flèche perçante, ainsi qu’une petite hache taillée ont été également récoltées sur le site.

SITE 12 - Outils divers

Même si aucun reste de céramique n’a été trouvé jusqu’à présent dans ce champ, la présence des hommes du Néolithique reste forte, comme pour toutes les stations du secteur.

Le Douhet : « Le Gros Roc »

Posté : 2 août, 2017 @ 10:08 dans 08 - Plus beaux sites prospectés | Commentaires fermés

Sur la commune du Douhet, il existe un lieu très intéressant ayant fait l’objet depuis la fin du XIXème siècle de plusieurs fouilles et études de la part des préhistoriens : la grotte du Gros Roc. Celle-ci se situe au sommet d’un coteau, sur la rive gauche d’un petit ruisseau, et à environ 200 mètres du Moulin de Forges. Ses dimensions sont les suivantes : 10 mètres de largeur, 12 mètres de profondeur, et un mètre soixante dix de hauteur.

SITE 11 - Entrée principale

Les premières recherches y ont été réalisées en 1889 par Mr Clouet, instituteur au Douhet. Il détermina plusieurs couches : la couche supérieure, datée du début du Paléolithique supérieur (Aurignacien) et qui se distingue par sa couleur rougeâtre due à l’oxyde de fer, et la couche inférieure, datée du Paléolithique moyen (Moustérien) et qui se distingue par sa couleur grisâtre.

SITE 11 - Entrée secondaire

Sur le devant de la grotte, et sur une largeur de 10 à 15 mètres, on trouve une couche noirâtre, peu épaisse et remaniée, contenant de l’industrie lithique moustérienne et aurignacienne. On y récolte également de nombreux ossements d’animaux contemporains de ces époques.

SITE 11 - Outils divers

J’ai eu la chance de participer à des fouilles il y a quelques années, et grâce à la gentillesse des encadrants, j’ai pu conserver des outils en silex moustériens et aurignaciens, ainsi que des ossements. A l’heure actuelle, aucune fouille officielle n’y est prévue, et bien entendu il est strictement interdit d’y pénétrer sans autorisation !

———————————————————————————————

* les vestiges moustériens et aurignaciens ayant été trouvés ensemble, il est particulièrement difficile de les distinguer. Pour cette raison nous n’avons pas précisé l’époque d’origine sous les photos des vestiges concernés.

123
 

Thoughts on Products In sur... |
Blog de Amor Belhedi |
Halelkt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Get Your 2013 Hostgator Cou...
| Skipping Meals Is Not A Sma...
| Review: Five Things You????...